Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > FR > Recrutements > Offres de thèses

Rôle de la réactivité des produits résiduaires organiques sur la formation d’aérosols organiques secondaires troposphériques

par Johanna Leclercq - publié le

Titre du projet de thèse :
Rôle de la réactivité des produits résiduaires organiques sur la formation d’aérosols organiques secondaires troposphériques.


Directeur de thèse : Cristian FOCSA
Noms des co-encadrants ou co-directeurs de thèse :
Denis PETITPREZ – PC2A ; Raluca CIURARU - INRA ECOSYS


Laboratoires d’accueil :
PhLAM, PC2A, INRA ECOSYS (UMR1402)


Co-financements envisagés :
50% INRA ECOSYS (UMR1402), 50% Université de Lille


Programmes éventuels de rattachement :
CPER CLIMIBIO, Labex CAPPA, INSU/LEFE


Résumé du projet de thèse :
Les pratiques agricoles affectent la qualité de l’air aux échelles locale, régionale et globale. Si l’ammoniac est bien identifié comme polluant d’origine agricole, l’agriculture est une source potentiellement importante mais mal documentée de composés organiques volatils (COV) qui sont des précurseurs des aérosols atmosphériques et de l’ozone troposphérique, et participent à ce titre à l’impact sur la santé et sur les écosystèmes.

L’objectif de ce projet de thèse est l’évaluation du rôle de produits résiduaires organiques (PRO) - utilisés aujourd’hui en substitution des engrais minéraux pour fertiliser les terres agricoles - dans la formation des aérosols organiques secondaires (AOS), qui constituent une fraction importante des particules atmosphériques dont les sources sont mal identifiées. L’étude des AOS est une priorité de la recherche en sciences atmosphériques aux niveaux national et international.

Pour étudier ces processus, les laboratoires ECOSYS et PhLAM étudieront, pour la première fois :
I) les émissions des COV par les PRO,
II) leur interaction avec l’ozone,
III) leurs produits d’oxydation,
IV) leur potentiel à former des AOS
V) et la composition chimique des AOS formés.